Partager cette page sur Twitter Partager cette page sur Facebook Imprimer Envoyer cette page à un ami

Salage

Dans le domaine routier, le salage est l’action de répandre un fondant routier, du sel en l’occurrence, sur la chaussée afin de faire fondre la pellicule de glace ou de neige compactée.

salage.jpgLe salage préventif ne doit pas se pratiquer trop longtemps avant le risque d’apparition du verglas, d’où la nécessité de surveiller l’évolution des conditions météorologiques

On ne traite pas la neige pour la faire fondre mais pour éviter que le trafic ne la compacte et ne la rende glissante. L’action du trafic est nécessaire pour brasser le sel sur la masse neigeuse.

Le sel peut être épandu :

  • avant la formation de la pellicule de glace pour empêcher sa formation (traitement préventif) ;
  • après l’apparition de la glace ou de la neige durcie (traitement curatif)

Il existe trois types de neige :

  • la neige froide (impossible d’en faire une boule) : elle ne colle pas à la chaussée ; elle s’envole sous les roues des véhicules. Il est en principe inutile de la saler ;
  • la neige humide (on peut en faire une boule) : le salage est utile ;
  • la neige mouillée (on peut en faire une boule qui devient dure) : elle est évacuée sans traitement par le simple effet mécanique du trafic et il n’est pas nécessaire en principe de la traiter par des fondants.

En cas de forte épaisseur du manteau neigeux, le traitement privilégié est le raclage.

  • La mairie à votre service

    La Mairie à votre service
  • Espace famille

    Espace famille
  • Alerte SMS

En un clic...