Recherche et navigation

Recherche

Ville de Soisy-sous-Montmorency

AccueilVie municipaleConseil municipalTribunesSoisy Magazine Mai 2017
  • Augmenter la taille du texte
  • Diminuer la taille du texte
  • Réinitialiser la taille du texte
Partager cette page sur Twitter Partager cette page sur Facebook Envoyer cette page à un ami (nouvelle fenêtre)

Soisy Magazine Mai 2017

 

Tribune de la majorité municipale "Soisy Avenir"

Matraqués, mais debout et déterminés…

Ce devait être l’heure du « grand soir fiscal », le moment où notre impôt allait devenir plus juste, plus efficace. Il voulait même en faire l’acte 1 de sa législature…

Et ce furent, en fait, cinq années de désillusions et de matraquage fiscal !

A l’heure du bilan fiscal du quinquennat de Hollande, force est de constater qu’on a vu s’égrener une multitude de mesures fiscales et de débats permanents sur notre impôt qui ont multiplié les foyers de fronde et fait naître le trop fameux « ras le bol fiscal », expression qui marquera pour longtemps, n’en doutons pas, le bilan de ce calamiteux quinquennat.

Entre 2012 et 2016, la hausse des prélèvements obligatoires supportée par les ménages se sera élevée, note l’institut d’études économiques COE-Rexecode, à 51,4 milliards d’euros, et nombre d’entre nous en aurons bien ressenti l’impact, notamment avec l’alourdissement constant de l’impôt sur le revenu !

Hausse d’un côté, mais certainement compensée par une baisse de l’autre, objecteront certains ! Bonne nouvelle ? Pas vraiment, puisqu’il s’agit ici de la baisse des dotations de l’Etat aux collectivités locales, et ce, à hauteur de 28 milliards d’euros ! Et les finances de notre commune en auront, bien sûr, lourdement ressenti les effets dévastateurs.

De 2013 à 2016, Soisy-sous-Montmorency se sera fait confisquer plus de 990.000 euros de dotations, et la ponction annoncée pour 2017 excédera encore quelques 180.000 euros supplémentaires !

Dans ce contexte déprimant de mise à la diète des collectivités territoriales qu’ont imposé les gouvernements socialistes, qui a pesé et continue de peser fortement sur les marges de manœuvre budgétaires de notre commune, notamment sur la capacité d’investissement, votre majorité municipale s’est refusé à alourdir votre contribution aux finances de la ville. Minutieusement analysés à l’occasion de chaque exercice d’élaboration des budgets, les taux d’imposition de la taxe d’habitation et de la taxe foncière ont été délibérément gelés et ce pour la huitième année consécutive.

Pour tenir cet objectif, votre maire et Soisy Avenir ont toujours pu, et continuent de pouvoir compter sur le concours de tous les services de la ville qui ont adhéré à la démarche de strict contrôle et de modération des dépenses et de recherche d’économies partout où cela s’avère possible. Qu’ils en soient ici félicités et remerciés.

A côté des échéances électorales, ô combien importantes pour notre pays, avec une capacité à investir d’environ 9 millions d’euros, Soisy-sous-Montmorency consacre cette année 2017 aux deux grands projets attendus de tous : l’Espace Culturel pour lequel les efforts sont consacrés à l’obtention du permis de construire et à la consultation des entreprises avant le début des travaux, et le Val Ombreux, notre poumon vert, dont nous voulons renforcer la vocation d’espace de rencontre, de jeu, de détente et de respiration paisible pour toutes les Soiséennes et pour tous les Soiséens.

Soisy Avenir
votre majorité municipale

Liste "Soisy pour tous"

Quel rôle pour les élus minoritaires à Soisy ?

A Soisy, dès le début de son mandat, le Maire a décidé de faire payer aux élus minoritaires, et à travers eux, à leurs électeurs, leur arrivée au conseil municipal par diverses basses campagnes de dénigrement, de mensonges et de petites vexations.

Pourtant dans les nombreuses tribunes dithyrambiques qu’il publie, il met très largement en avant sa grandeur d’esprit, sa grande intelligence et son côté grand démocrate. Il s’aime ! Il s’aime tellement qu’il va jusqu’à se présenter à toutes les élections.

Candidat aux municipales, candidat aux départementales, candidat aux législatives… à la veille et à l’avant-veille des élections il investit le marché. Et comme les élections s’enchaînent, on ne voit que lui. Vivement le non cumul des mandats !

Nous avons fait le choix d’être au service des Soiséens pour prêter notre voix au sein du conseil municipal à ceux qui n’en non pas ou plus. Pour dénoncer les temps périscolaires payants, les impôts locaux élevés, le problème du ramassage des ordures et l’absence d’un quotient familial. Pour trouver des solutions afin de ramener le calme dans nos quartiers en traitant les problèmes de fond, pour amener plus de transparence notamment dans l’attribution des logements sociaux. Mais malheureusement, ces combats ne sont pas du goût de notre Maire et il semble dépenser beaucoup pour nous évincer.

Ses manœuvres en tout genre (non respect de l’expression des élus minoritaires, non communication de documents, règlement intérieur du conseil municipal illégal...) peuvent paraître anodines mais sont dangereuses pour la démocratie.

Car le sens du débat public, c’est aussi respecter les élus qui ont un métier, en leur permettant de siéger dans les commissions à des heures compatibles avec leurs contraintes professionnelles.

Par ailleurs, le législateur a voulu que nous puissions nous exprimer dans tous les supports édités par la ville. Le Maire a tenté une basse manœuvre pour limiter nos droits d’expression.

Heureusement, la justice nous a toujours donné raison dans les différents procès que nous avons portés. Que d’argent dépensé dans des procès inutiles alors que nous avons tellement de beaux projets à réaliser pour notre ville !

Enfin, même lorsque nous nous exprimons dans la presse régionale, il tente de nous faire taire à nouveau en attaquant la Présidente des élus minoritaires en diffamation pour des propos dans lesquels elle évoquait les préemptions illégales qui ont touché des membres de sa liste (le maire a perdu à chaque fois ces procès), les affaires à sortir sur la commune, comme les liens avec Bygmalion et les intimidations verbales. Le juge a considéré qu’il n’y avait pas matière à diffamation.

Le Maire a décidé de faire appel. Il semble poursuivre une intention de nous faire taire. Mais à ses risques et périls car nous sommes confiants en la justice.

Alors nous formons le vœu qu’il abandonne son mandat de maire, puisque c’est son souhait, afin que nous puissions enfin travailler pour notre ville et ses habitants dans une assemblée apaisée et dans l’échange d’idées fortes et nouvelles..

Laura Bérot, Frank Morot-Sir, Caroline Baas, Salim Hocini,
vos élus du groupe Soisy pour tous
contact chez soisypourtous.fr

Liste "Soisy alternative et solidaire"

Il faut arrêter la folie Europacity

Le groupe Auchan, allié à un investisseur chinois, veut construire à Gonesse un immense centre commercial et de loisirs, Europacity. Cela est présenté comme un investissement privé, mais cela mobilise aussi beaucoup d’argent public pour les infrastructures, entre autres une gare sur la future ligne 17. Le promoteur vise 30 millions de visiteurs annuels, soit plus du double d’Eurodisney ! Si la rentabilité de la branche loisirs — malgré la piste de ski prévue (!) — est très aléatoire, en revanche il est évident que cela va paupériser les centres commerciaux environnants et détruire encore plus le commerce de proximité. Au total, il est vraisemblable que, malgré les mirifiques promesses, le solde entre les emplois créés et les emplois détruits soit négatif.
Surtout, cela va bétonner définitivement des terres agricoles parmi les meilleures d’Europe, terres qui seront de plus en plus précieuses pour nourrir nos enfants. Il est encore temps d’arrêter ce grand projet nocif : participons nombreux aux plantations, au pique-nique, à la manifestation et au bal paysan qui se tiendront dimanche 21 mai de 10 à 18 heures à Gonesse. Covoiturage possible depuis Soisy sur mon blog www.delcombre.fr.

François Delcombre
Soisy alternative et solidaire

LISTE SOISY DEMAIN

Collecte des déchets

Le syndicat Emeraude est chargé de la nouvelle organisation du ramassage des ordures ménagères, confié à la société Derichebourg.
Les réclamations de Soiséens, gênés dans leurs habitudes, sont arrivées en mairie, mais la collecte des déchets ne dépend pas de la Municipalité.
Un temps d’adaptation est nécessaire.
Remercions l’équipe municipale qui, au quotidien, oeuvre pour le bien-être de tous.

Amédée Desrivières
Soisy Demain

 Haut de page
  • La Mairie à votre service

    La Mairie à votre service
  • Espace famille

    Espace famille
  • Abonnez vous
    Action
    •  
    •  
  • Alerte SMS

Restez informés

  • Actualités
  • Agenda
  • Travaux en cours
  • Publications
  • Marchés Publics

En un clic...

  • Démarches administratives
  • Annuaires
  • Plan de la ville
  • Nous contacter
  • Rencontrez vos élus